Créer un site internet

 

Les halles anciennes du Morbihan, tout comme l'ensemble des halles bretonnes, furent d'abord de grandes cohues de bois, liées à un privilège seigneurial apportant des revenus grâce aux taxes sur les ventes de marchandises. De ces grandes halles au vaisseau central à ossature de bois et à la longue toiture couvrant jusqu'aux bas-côtés, très peu sont parvenues jusqu'à nous, Questembert et le Faouet en sont des cas isolés qui heureusement peuvent nous faire connaître ce beau patrimoine, disparu ailleurs.

Malgré le fait que leur entretien était coûteux et que la Révolution souhaitait faire disparaître les traces des privilèges de l'Ancien régime, la destruction systématique des marchés couverts médiévaux se fit essentiellement beaucoup plus tard, à la fin du 19e siècle et au début du 20e siècle, toujours aux deux mêmes prétextes, problèmes d'hygiène et trop grande surface occupée dans l'espace urbain.

Les cartes postales anciennes nous montrent une douzaine de ces cohues encore debout en 1900. Puis, au 20e siècle, les marchés couverts en structure de fer et de verre, du type Baltard à Paris, vont prendre progressivement la place des halles anciennes.

 

*

 

site créé par Philippe Saint-Marc

patrimoine architectural du Morbihan